Ce qu’on apprend pour devenir conducteur de taxi

Même s’il existe des petits métiers tel qu’un chauffeur de taxi, une formation s’impose toujours pour miroiter dans ce domaine. Nombreux sont cependant, ceux qui prétendent que suivre une formation se révèle inutile et pourtant, elle devient une priorité pour répondre à l’exigence du métier. Voici ce qu’on apprend pour devenir chauffeur de taxi.

La sécurité routière

Le code de conduite fait partie des matières qu’on apprend au cours d’une formation pour l’obtention d’un certificat de capacité professionnelle. Ce certificat est obligatoire car il autorise le professionnel à exercer ce métier. Pour devenir Taxi, apprendre les bases de la conduite est impératif pour assurer sa sécurité et celle de ses clients. On doit alors prendre connaissance du code de conduite dans son ensemble en maitrisant les règles de priorité, les sanctions et les infractions, les vitesses autorisées pour un taxi ainsi que les permis à points. Il faut également savoir ce qu’il faut faire en cas d’accident en cours de route en ayant une bonne notion du secourisme. Le conducteur doit savoir aussi comment entretenir son véhicule, dans ce cas il doit maitriser le contrôle technique de ceci.

Les réglementations

Il faut savoir que la loi est très stricte en termes de conduite de véhicule et les sanctions restent bien souvent sévères. Aussi, avant de devenir Taxi, il faut prendre connaissance des règles d’exercice ainsi que les diverses sanctions mais aussi les activités complémentaires qu’un conducteur de taxi est autorisé à faire. On doit également être en mesure de connaitre les différents types de contrôles, les obligations contractuelles et ses conditions de validité. Bref, tout ce qui concerne la sécurité du conducteur. Cette matière doit être maitrisée et reste souvent déterminant de la réussite de sa formation. Il faut noter également que les législations peuvent évoluer au fil des mois ou des années en fonction des conjonctures qui se présentent ou des changements en rapport avec les règles de sécurité routière.

La gestion d’entreprise

Cette matière peut susciter un étonnement de la part des prétendants qui rêvent de devenir Taxi et pourtant, elle fait partie des grandes compétences à mettre en poche si on souhaite travailler pour le compte d’une société. Ainsi, en tant que salarié, il faut maitriser toutes les formes d’exploitation sur le plan juridique. Il s’agit des statuts de l’artisanat, des sociétés, de la location et du salariat. On doit également avoir une bonne notion de la fiscalité en prenant connaissance des régimes d’impositions, du TVA, des déclarations fiscales, des missions d’un expert-comptable, du centre de gestion ainsi que des diverses taxes. Connaitre les bases de la comptabilité demeure également indispensable notamment sur la recette journalière, les charges, les pièces comptables, les produits d’exploitation. Et enfin, les régimes sociaux rentrent également en ligne de compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *