L’entretien du train avant d’une voiture

Le train avant d’une voiture nécessite une attention particulière. Cet ensemble est soumis à plus de contraintes que le train arrière en raison du fait qu’il supporte le poids du moteur, mais aussi parce qu’il est composé en majorité de pièces mobiles, notamment les éléments de la direction et de la transmission dans le cas d’une traction.

L’importance d’un train avant en bon état

Pour assurer la longévité du train avant d’une voiture, un réglage parfait de ses angles est essentiel. Un bon ajustement des angles du train avant permet non seulement de diminuer les contraintes appliquées sur les différentes pièces, mais assure aussi une meilleure tenue de route. La maniabilité et la tenue de cap d’une voiture en dépendent aussi. Un défaut de réglage des angles du train avant se ressent particulièrement lors des phases d’accélérations et des phases de freinage. Un contrôle régulier de la géométrie du train avant permet de vérifier l’état des différentes pièces, mais assure aussi une meilleure durée de vie des pneus. En effet, un écart de quelques degrés favorise une usure accélérée des pneumatiques, surtout en ce qui concerne un défaut de réglage du parallélisme du train avant. Une usure non-uniforme des pneus est le signe évident d’un parallélisme mal ajusté.

Comment vérifier l’état d’un train avant ?

Le réglage du train avant doit être fait par un professionnel. En effet, certains réglages nécessitent l’intervention de machines pour garantir un réglage de précision. Quelques vérifications vous permettront de savoir si le train avant de votre voiture a besoin d’une révision. Le contrôle du train avant doit se faire avec des pneus gonflés correctement. Cela est essentiel pour ressentir les différents jeux et écarts lors de la conduite. Un contrôle à l’arrêt avec les roues levées du sol est ensuite nécessaire. Pour cela, il suffit de secouer la roue avec les mains positionnées horizontalement à 9 heures 15 puis verticalement à 12 heures 30. Cela permet de vérifier le jeu et l’état des différentes articulations du train. À savoir : les rotules de suspensions, celle des biellettes de direction et les axes de triangle. Ces différents éléments sont disponibles en pièces détachées, ce qui facilitent leur remplacement en cas de casse ou d’usure avancée. Les roulements nécessitent aussi des réglages en plus d’être sont des pièces d’usure importantes. Pour vérifier leurs états, il suffit de tourner le volant à vide avec les roues levées du sol. Un point dur est le signe d’un défaut de réglages ou une usure anormale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *