Quelles sont les obligations du chauffeur de bus ?

Un chauffeur de bus est censé assurer la sécurité de ses passagers durant le trajet. À ce titre, il a des obligations bien précises, dictées par les normes du transport.

Veiller à la sécurité des passagers à tout instant

Un chauffeur de bus est responsable de la vie de tous ses passagers. À ce titre, il doit en premier lieu en être conscient. À la suite de cette prise de conscience résulte automatiquement le respect des normes et des règles de sécurité.

Côté administratif

Titulaire d’un permis de conduire de catégorie D ou D1, le chauffeur de bus doit suivre une formation de remise à niveau tous les 5 ans.

La durée légale de travail

Un chauffeur de bus doit respecter la durée de 4 heures et demies de travail consécutives, que ce soit pour des services occasionnels ou réguliers, dans un parcours dépassant les 50 km. Ces temps de travail font partie intégrante de ses obligations.

Une abstinence à l’alcool au travail

Toujours dans le cadre de la sécurité des passagers, le chauffeur de bus est censé s’abstenir de boire pendant les heures de travail. En l’occurrence, le plafond du taux d’alcoolémie toléré est de 0,2 gramme par litre, soit un taux nettement plus bas que celui permis aux autres conducteurs et autres catégories de véhicules. À ce titre, tous les autocars et bus sont équipés d’éthylotests antidémarrage. Aussi, à chaque départ, le conducteur doit souffler dans l’appareil, et si son taux d’alcoolémie est égal ou supérieur au taux légal, le système bloque le démarrage du véhicule.

Des équipements de sécurité obligatoires et une vitesse limitée

Le chauffeur de bus est obligé de respecter la vitesse maximum de 100 km/h. Outre cela, les bus sont aussi équipés de limitateur et de ralentisseur de vitesse. Cela permet d’éviter le débordement des conducteurs. D’autre part, ces véhicules sont équipés d’un système de chronotachygraphe, un dispositif permettant d’enregistrer la vitesse, le trajet effectué et les activités y afférentes.

La pose des ceintures de sécurité dès le démarrage du véhicule est incontournable, aussi bien pour les passagers que pour les conducteurs. Ces derniers sont en charge de la vérification de cet équipement de sécurité avant le départ.

S’assurer de la sécurité, même avant le départ

Un chauffeur de bus est censé garantir la sécurité des passagers par tous les moyens. Par conséquent, le véhicule qu’il conduit doit être bien entretenu. Outre le passage régulier de six mois au centre technique de vérification, il est le premier responsable de l’entretien de son véhicule.

Le côté mécanique du véhicule doit être impeccable. La vérification régulière du système de freinage en fait partie. L’état mécanique des bus est contrôlé régulièrement par des inspecteurs spécialisés.

La fédération des transporteurs veille particulièrement à la sécurité du public qui emprunte les bus. Il s’agit même de la préoccupation principale des transporteurs membres. Ils cherchent même à trouver des moyens concrets, chaque jour davantage, pour que l’application des règles soit aussi rigoureuse que possible. Cela s’applique dans tous les types de transport par autobus.

Cependant, tout en connaissant les obligations du chauffeur, les passagers sont aussi appelés à prendre leur responsabilité en main. Cela consiste à signaler immédiatement tout écart et anomalie constatés sur les conducteurs de bus empruntés. Il s’agit d’une responsabilité citoyenne afin de prévoir la sécurité à tous les niveaux. Cela permet de minimiser les risques et de partager les responsabilités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *