Aujourd’hui plus facile qu’hier : perdre des points sur son permis

Depuis le lundi 23 avril 2018, des voitures-radars privées circulent sur les routes de France et sont beaucoup plus difficiles à éviter, forcément, qu’un radar fixe. Si vous croisez l’une de ces voitures, priez pour que vous soyez au maximum 10km/h au-dessus de la vitesse autorisée, sous peine de PV (ou dix centième du nombre dans le cadre d’une route dont la vitesse autorisée dépasse 100km/h). En bref, si vous roulez à 114hm/h sur une route limitée à 110, la vitesse captée et retenue par ces voitures radars privées sera de 103 km/h. A leurs yeux, vous ne seriez donc pas en excès de vitesse. Attention néanmoins, cette marge technique est spécifique aux voitures banalisées : un radar fixe ne fonctionne pas de la même façon, alors ne tentez pas le diable !

Le 1er Juillet 2018 : et le passage à 80km/h

Difficile de dresser un constat aussi prématuré par rapport à la réforme du gouvernement ; est-ce que les objectifs de baisse de la mortalité ont-ils été atteint ? On ne le saura pour sûr que dans quelques mois, quand gouvernement et associations auront assez de recul et de statistiques pour tirer une telle conclusion. Ce qui est sûr, néanmoins c’est que couplée à l’introduction des voitures banalisées citées plus haut, la baisse à 80km/h fut relativement agressive pour le portefeuille (de points et d’argent) des Français. Ainsi, plusieurs sources en Haute-Loire rapportèrent que les radars locaux flashaient « environ trois fois plus depuis le 1er juillet » (date de la réforme). Plus que jamais, il est facile pour le conducteur de perdre ses points. Un état de fait désiré par le gouvernement ? Peut-être, peut-être pas. Quoiqu’il en soit, nous autres automobilistes devons nous adapter aux changements qui nous sont imposés et espérer ne pas commettre la petite erreur d’inattention coûteuse en argent et en points de permis.
Bref, roulez prudemment, ne vous fiez plus aux emplacements connus des radars pour réguler votre vitesse, et si malgré tout vous commettez un petit écart, sachez que vous pouvez vous rattraper grâce aux stages de récupération de points !

Chercher un stage de récupération de points permis afin de récupérer 4 points sur votre permis de conduire

Tous les stages de recuperation de points doivent être agréés par les services Préfectoraux.

Le stage de récupération de points du permis de conduire vous permet de gérer votre capital points. Vous pouvez participer à un stage permis de conduire permettant de récupérer 4 points qu’une fois tous les deux ans au maximum.

La récupération des points est effective dès la fin du stage permis de conduire. Le stage n’est en aucun cas un examen. Seul votre présence et ponctualité sont requises pour obtenir la récupération de vos points.

Un site internet dédié aux stages de récupération de points vous permet de vous inscrire et de participer à un stage près de chez vous dans les meilleurs conditions possibles. L’inscription se fait en ligne et vous recevrez la convocation par mail.

Le stage de récupération de points se déroule sur deux journées consécutives. Durant ce stage permis, vous aborderez les thèmes principaux de la sécurité routière : alcool, drogue et conduite, les excès de vitesse, la fatigue..

PS : sachez qu’il est possible de faire un stage de récupération de points même pendant une période de suspension du permis de conduire ou avant la réception d’une invalidation de permis de conduire pour défaut de point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *